Le raphia est une jeune pousse d’un arbre de la famille des palmiers que l’on rencontre dans les milieux marécageux et le long des fleuves.
Cette fibre ne peut être filée comme le lin ou le coton, mais nécessite d’être nouée. Avant cela, il faut assouplir la fibre qui est extrêmement rêche à l’origine. Tout le savoir des hommes tisserands entre en jeu.
La fibre est amincie jusqu’à la limite de la rupture à l’aide de racloir, pièce de métal, coquilles d’escargot. Une fois la fibre prête, ce sont les femmes enceintes qui vont la tisser et la broder pendant de longues heures, voire même des années pour les pièces les plus complexes.
L’étoffe est ensuite enrobée d’un linge et plongée dans l’eau, puis dans un mortier ou elle est pilée, ce qui a pour effet de casser les fibres et de lui donner sa souplesse naturelle.

×
×

Panier