Les masques traditionnels ont toujours tenu une place importante dans les cultures Africaines.
Chaque pays et chaque ethnie a les seins, dédiés à des cérémonies variées mais toutes importantes dans le rythme de vie de ses populations. Tous nos masques et reliquaires sont des œuvres d’art réalisées par des sculpteurs avec des outils traditionnels. Tous les masques sont sculptés en respectant les caractéristiques formelles canoniques liées à leur ethnie et à l’usage dudit masque.
Chaque masque est donc réalisé fidèlement à la tradition de l’ethnie qui l’a réalisé. Toutefois, chaque sculpteur peut ajouter des éléments personnels. C’est cela qui fait la différence entre un objet ethnique sans gout ni grâce à une œuvre d’art.
Les masques présentés ici sont des masques du Gabon, ils peuvent se décliner en 3 grands groupes :

1/Les masques blancs : ils couvrent le Gabon du nord de Lambaréné aux sources de la Ngounié, de l’Ogooé -Ivindo jusqu’aux confins du Mayombe sud. Ils sont enduits en kaolin. Ils sont utilisés pour des danses : rites funéraires, fin de deuil, naissance de jumeaux, initiation d’enfants.
*Chez les Punus et les ethnies proches, les masques blancs rappellent souvent des visages féminins et sont emprunts de délicatesse.
*Les masques Vuvi témoignent d’une réelle économie d’effets plastiques. On les trouve sur les rives de l’Offoué, au centre du Gabon, à l’opposé d’autres masques blancs.
*Il existe aussi chez les Fangs des masques blancs de forme lunaire. Ces masques possèdent soit une seule face, soit plusieurs visages (Ngontang, Ngil)
*Les masques Vili se trouvent dans l’extrême sud. Cependant, il arrive que l’éclat du blanc se trouve atténué par l’étendu de la coloration sur les joues.
*Les masques Kota font leur apparition pour des cérémonies du Satsi, liées aux rituels de circoncision, les masques Emboli participent à l’éducation des néophytes.
*Les masques Kwélé sont employés lors des cérémonies proches de celles des Kota.

2/Les masques polychromes sont caractéristiques des Adumas, Galoa, Vili aussi. On pourra aussi trouver du rouge sur certains masques Punus. Les masques polychromes utilisent le noir, blanc et rouge en grands aplats, le masque est peint par quart opposés.
*Les masques Galoa, de forme bombée, ronde.
*Les masques Aduma se reconnaissent aux traits du visage accentués par la géométrie des aplats de couleur.
*Les masques Téké, de forme ronde, le masque Téké est un masque aveugle, orné de motifs colorés.

3/Les masques noirs ou foncés étaient utilisés pour la justice et le service d’ordre. La fonction était assurée par des hommes masqués sous couvert d’anonymat. La bouche fermée du masque permettait d’étouffer le son de la voix et de la déformer par résonnance. Masques Punus Lumbus…

×
×

Panier